Winchester.Aventures, amour, danger.... Dieu???Lucifer, Lilith, Eve... Bienvenu dans notre monde..
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sujet 1: Vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tessa
Faucheuse


Messages : 473
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 1436
Localisation : Je erre de ville en ville, pour emporter les âmes des défunts, là ou il doivent aller...

MessageSujet: Sujet 1: Vampires   Mer 23 Fév - 19:02




Qu'est ce qu'un vampire:

Intro :
Le vampire est de nos jours considéré comme un monstre très élégant à cause des livres et des films. Mais en réalité, c'est plutôt une légende puisqu'on le retrouve dans la mythologie, il ya des siècles de cela. Posons-nous cette quesion : Qu'est-ce réellement qu'un vampire ? Le cinéma nous en a déjà donné une bref description souvent altérée : ses points forts et faibles. En fait, "c'est un mort-vivant qui se nourrit de sang pour assurer son immortalité".


Les origines :
Le vampire est relaté dans beaucoup de mythologies antiques. Elles disent que d'infâmes créatures aiment boire du sang humain. On trouve une grande quantité de legendes sur les vampires dans le monde entier. Dès le XI ème siècle, on raconte que des morts quitte leur tombe et attaquent divers individus. Du fait que le sang est la vie en quelques sortes, au XIV siècle, l'expression vampirisme se répend en Europe. Au XVII ème siècle, les superstitions se répandent dans le monde entier. C'est au XVIII ème siècle que va se produire ce qu'on appelle de nos jours "l'épidémie vampirique". Tous les journaux en parlent en Europe. Des chasses vont être organisées. Au siècle des lumières, des superstitions vont faire peur aux gens. Beaucoup d'articles sont parus ce qui entraine un gran émoi. Les pays touchés doivent faire des enquêtes complètes et des phénomènes seront inexpliquables. L'existence du vampirisme va être officialisée. Le vampirisme devient un sujet à la mode dans les salons de l'époque et avec beaucoup de sérieux. Certains auteur très connu comme Voltaire et Rousseau en parlent. Le terme vampire est reconnu en 1732. Le vampire est un mort qui ne s'altère pas. Il est parfois changé de position dans sa tombe et il sort parfois du sang de sa bouche. Cependant il n'a pas de grandes dents, il suce le sang de ses victimes. Certaines légende parlent de pieu, etc... afin de le tuer définitivement et parfois pour qu'il n'y est pas contagion. On parle de contagion car tout ceci c'est produit pendant la peste,... A la fin du XVIII ème siècle, l'importance du vampirisme du fait du rationnalisme du siècle des lumières. Quelques discussions apparaîtrons sur le vampirisme au siècle suivant, mais sans grande importance.

Le vampire en littérature :
Certains poêtes du XIX ème siècle écrivent des poèmes ou ils parlent de morts quittant leur cercueil pour rejoindre leur bien-aimée.
Le vampire littéraire est vu comme ayant la faculté de séduire et attirant, c'est à dire le contraire de ce qu'il est pour les gens. La femme vampire, elle est vue comme une beauté fatale.
Le premier vrai roman est "Le vampyre" de Dr John William Polidori datant de 1819.
Le théâtre parle du vampire. C'est A. Dumas qui essaiera mais sans grand succès. C'est lorque Dracula (Bram Stoker) arrivera que le vampirisme prendra de l'ampleur en littérature. Tout y sera copié avec des nuances. Le vampire deviendra nocturne, polymorphe, craignant l'ail, .... Mais B. Stoker c'est lui inspiré de légendes et histoires non-reconnues. L'originalité réside dans le fait qu'il est parti d'un personnage historique : Vlad Dracula (voir section vampire régulier). "Dracula" est un roman gothique anglais (cryptes et châteaux) mais aussi actuel. (psychiatrie : voir syndrôme Renfield, transfusion sanguine). "Dracula" a eu un grand succès car on y trouve le triomphe du mal. Le livre joue sur les pulsions du lecteur. Par la suite, beaucoup de théâtres ont repris ce roman de "Dracula". C'est ensuite le cinéma qui s'en ait emparé ainsi que divers auteur. On peut dire que Dracula a connu un franc succès.

La réalité :
Le Dr Dolphin pense que le mythe du vampire aurait été inspiré d'une maladie héréditaire du sang, la porphyrie, maladie très rare qui est favorisée par les vases clos génétiques que sont les régions reculées. Cette maladie entraine une photosensibilité de la peau et provoque de bizarres effets chez ceux qui en sont atteints. La personne prend de grands risques en restant au soleil : il provoque une grave atrophie de la peau. On a découvert que l'usage de la saignée est bénéfiques aux malades. Leur dents se déforment également, ... Des drogues provoques des crises de porphyrie et l'ail contient cette substance. Certains malades boivent du sang dans des régions reculées. D'où la naissance du vampirisme mais des gens ont très mal réagit à cette théorie.
Certains symptômes de la peste peuvent faire penser au vampirisme.
Il y a aussi des vampires humains tels ceux qui boivent du sang animal et même humain parfois afin de rester en bonne santé et de rester jeune. (Louis XI, pape Innocent VIII, compte Charolais et comptesse Ersébeth Bathory : voir plus bas). On a aussi dans les années 50, en Angleterre, John Haigh : le vampire de Londres, qui a tué 9 personnes afin de consommer leur sang.
La fixation sur le sang est appelé Hématomanie. des spécialistes racontent qu'à peu près 50000 personnes aux Etats-Unis pouraient être "atteint de vampirisme". Ceci commence pendant l'enfance ou l'adolescence. Beaucoup disent que le sang est besoin, que ça leur provoque du plaisir, force vitale, jeunesse, qualités de l'autres, ... (Mais ce sang n'est pas absorbé).

Vampires sanguinaires et psychiques :
Vampires sanguinaire: ce sont des gens qui ont besoin très fort, celui de consommer du sang. Il y a deux catégories : ceux qui en ont besoin pour survivre et ceux qui ne peuvent se passer de son goût.
- Le vampire sanguinaire volontaire. Il aime le goût du sang des humains. Pour cela, il mord par plaisir sa victime ce qui le fait on pourrait presque dire : "jouir", mais il ne leur prend pas tout leur sang. C'est comme une drogue.
- Le syndrôme de Renfield. C'est ce qui pousse le vampire à boire du sang. Cela peut arriver dès l'enfance alors que celui-ci ne sait pas trop ce que c'est, en se coupant par exemple, il va éprouver du plaisir à sucer son sang. On pourrait parler d'auto-vampirisme. Mais certains préfèrent les animaux au tout début : c'est ce qui s'appelle zoophagie. On ne sait pas vraiment pourquoi mais ceux-ci préfèrent les chiens et les chats. Certainement parcequ'ils les aiment... Néanmoins, certains vont aller trop loin : ils vont aller voler dans les hôpitaux du sang ou s'introduire dans des lieux de don de sang. A ce niveau certains vont dérailler et commettre des meutres. Certaines de ces affaires sont répertoriées.
- Le vampire régulier. C'est celui que tout le monde connaît grâce aux films. Il passe maintenant pour un monstre. Il a besoin de sang pour survivre. On ne sait pas pourquoi, ni si c'est dans sa tête, ni si s'est son organisme.
Son origine peut s'expliquer ainsi. Bram Stoker a crée Vlad Tsepesh Dracula, en se référant à Vlad Dracula surnomé l'Empaleur. C'était un aristocrate noble; il étatait aussi officier. Raymond McNally (historien) a dit qu'il était très sadique. Cela se passe au XVème siècle en Roumanie dans un endroit appellé "La forêt des empalés". Connu pour ses horreurs, Vlad Dracula avait transpercé près de 30000 hommes à des poteaux. Une mort impitoyable car certains ne mourraient qu'après quelques semaines. Son but était de faire peur au général turc Mohammed II. Lorsque le général a décidé d'en finir avec se tyran, il a vu "La forêt des empalés" et a renoncé. Des rumeurs disent que Dracula prenait plaisir à manger dans cette forêt. Il trempait son pain dans le sang de ses victimes. Le véritable Dracula est loin de l'idée que l'on c'est forgé de lui mais aimait le sang...
En transylvanie, les gens croyaient aux vampires et toujours à notre époque. Pour eux c'est un mort-vivant, il est immortel, adore le sang humain, elle peut lire dans les pensées et son image ne se reflète pas dans un miroir. Cependant, il est vulnérable au crucifix, à l'eau bénite, à l'ail; la lumière du soleil l'enflamme; seul un pieu dans le coeur le réduit à néant. Mais ce ne sont que des croyances de ces individus dont on c'est servi dans les films et livres. Pensez en ce que vous voulez.
Pour ces gens, il faut exhumer le mort pour savoir si c'était un vampire. Si du sang sortait des lèvres du mort et que le cadavre avait grossi, c'était parceque celui-ci avait bu du sang. Les signes de vampirismes se révèlent trois jours après la mort, la peau reste rose et souple. Dans ce cas, ils enfonsent un pieu dans le coeur du cadavre jusqu'à la terre pour qu'il reste au sol pour toujours. Les habitants ont peur des vampires alors ils ont cherchés par tous les moyens des armes contre eux. L'ail vient du fait que les cadavres ont une forte odeur, d'où le remède.
La comptesse Erzébeth Bathory. Au XVIème siècle en Hongrie, cette comptesse prenait plaisir à des jeunes filles vièrges pour prendre des bains de sang et parfois même le boire. Elle voulait reste belle et jeune. En 1611, elle est accusée d'avoir saignée des jeunes filles de la région. Elle en aurait tué dans les 300. Cela a duré dix ans où les jeunes filles étaient enchaînées, puis torturées avant d'être saignées. Elle a été arrêter grâce à des rumeurs qui circulaient car on avait remarqué beaucoup de disparitions. C'est son cousin, Gyorgy Thurso avec une armée de soldat qui a envahit le château et ont découvert des massacres tout frais. Des jeunes femmes sont découvertes enchaînées attendant leur tour. Elle n'a pas été tuée mais est restée enfermée jusqu'à sa mort dans un cachot. Le château, lui est maudit. On raconte qu'après sa mort (rumeurs ou légendes), que la comptesse serait devenue un vampire et continuerait ses horreurs. Toutefois, elle n'a pas été la seule à faire ceci...
Les vampires psychiques: Ils peuvent vider l'énergie en toutes parties de ses formes. Ils mettent en valeur ainsi leurs énergies mentales et physiques qui nourrit les vampires réguliers. Un vampire psychique peut l'être ou non mais ils peuvent vider les autres vampires de leurs force d'énergie, c'est à dire qu'un tel vampire peut vider une personne de ses émotions, pensées, force vitales-mentales-physiques. Un peu moins de la moitié de ces vampires le font sans le faire exprès. Tout le monde connaît ou connaitra une de ces personnes : vous vous sentez toujours las dès qu'ils partent. L'autre partie le fait volontairement soit par amour du jeu soit par développement depuissance.
Les volontaires. Ils sentent ceux de leur race et les attaquent mentalement pour voir leur réaction. Aimant la chasse et les défits, ils essaient de bloquer le pouvoir de l'autre. On en arrive à une lutte mentale, grâce à leur énergie. Ils sont vus comme des négatifs. Une majorité des vampires psychiques blesse leur victimes par l'énergie et ne le savent même pas. Ils peuvent donc entrainer la mort d'un être faible, qui est malade. Pour eux, il y a une 2ème mort, celle du corps astral, après celle du physique. Il essaie donc de puiser ses forces dans l'énergie physique de ces combattants et peut ainsi survivre et rester immortel. Le corps astral de ces vampires, si son énergie est suffisante, il serait alors libéré et continuerait à aspirer l'énergie de différents corps astraux et physiques afin de gagner la vraie immortalité.
Les involontaires. Ils vident leurs proche inconsciemment de toute leur énergie. Il est comme une exception, anormal. L'énergie qu'ils aspirent ce fait automatiquement par leur corps astral dans le but de survivre.
Les vampires psychiques sont dominateurs, contrôleurs, charmeurs. Ils ne sont jamais seul et influencent les gens qui les entourent. Ils éprouvent des sentiments. Ils aiment la nuit.
Le symbiotique. Ce sont des vampires qui prennent l'énergie spirituelle de l'électro-bio-produit chimique récupéré dans l'aura de la personne. Il est connu pour vider les énergies négatives. Ils sont donc considéré comme positifs car il le font intentionnellement. Les symbiotiques peuvent être des humains; et on s'en rend pas compte car la victime se sent plus en forme.
En fait, les vampires psychiques et les symbiotiques ne sont pas de vrais vampires par il n'y a pas de sang en jeu. Une majorité de ces individus sont des êtres humains et sont donc des mortels.

Conclusion :
De nos jours plus personne ne croit aux vampires, bien que des humains un peu vampire vivent en notre compagnie. L'épidémie de vampires du XVII est maintenant révolue. Toutefois, en 1970, à Londres, il ya eu une fameuse affaire de vampires qui a fait du bruit. Des gens affirmes avoir été attaqués près du cimetière Highgate par un vampire. Le public a très vite réagit et des gens ont pourchassé ce vampire mais il y a eu des affaires de justice...
Les gens sont séduit par son pouvoir de force et d'immortalité. A cette époque, il y a encore beaucoup de surperstitions et on doute toujours sur son existence...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://winchester-brothers.forumgratuit.org
 
Sujet 1: Vampires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les films de vampires
» La rose pourprée (roman fantastique de vampires
» Générateurs de pseudo: vampires, elfiques, etc...
» Les films de Vampires d'hier à aujourd'hui
» [De la Cruz, Melissa] Les Vampires de Manhattan - Tome 1: Les vampires de Manhattan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winchester-brothers :: Journal de John Winchester :: Les créatures surnaturelles-
Sauter vers: